uro logo-blanc

Renseignements, consultation, rendez-vous, suivis…

04 72 84  91 79

Cabinet de consultation : 13 Rue Cuvier - 69006 Lyon

Centre chirurgical : Hôpital privé Jean Mermoz - 69008 LYON

Adénome de la prostate ou hypertrophie bénigne


LA PROSTATE

 

La prostate :

 

Schéma (cliquer pour zoomer) :

profil homme-prostate

 

La prostate est une glande située sous la vessie et en avant du rectum. Elle est traversée de haut en bas par le canal de l’urètre qui permet l’évacuation des urines (du col de la vessie jusqu’à l’extrémité de la verge). Elle a environ la taille et la forme d’une châtaigne chez l’homme jeune (15 à 30g).


La prostate se compose de tissu glandulaire, de tissu musculaire et de tissu conjonctif. Cette glande participe à la constitution du liquide séminal. Du liquide séminal formé est stocké dans les vésicules séminales (droite et gauche), en arrière de la prostate. Les canaux déférents conduisent les spermatozoïdes depuis les testicules vers la prostate où ils se mélangent avec le liquide séminal produit par la prostate pour former l’éjaculat.


La prostate est entourée d’une capsule, et comporte plusieurs zones : la zone centrale (qui entoure l’urètre) dont le volume augmente avec l’âge et peut être responsable d’une gêne à l’évacuation des urines : il s’agit de l’Hypertrophie Bénigne de Prostate (HBP) ou adénome prostatique, et la zone périphérique (autour de la zone centrale), où se développe la plupart des cancers de la prostate.


Le sphincter urinaire est un manchon de fibres musculaires entourant le canal de l’urètre à la partie distale de la prostate et dont la contraction assure la continence urinaire.


Les bandelettes vasculo-nerveuses qui interviennent pour les érections sont situées latéralement : à droite et à gauche, au bord externe de la capsule prostatique.

 

PSA

 

PSA (Antigène Spécifique de Prostate) :


Le PSA est une glycoprotéine sécrétée par la prostate. A l’état normal, elle est présente en quantité importante dans le liquide séminal et en faible quantité dans le sang (< 4 ng/mL). C’est un marqueur spécifique de la prostate mais non du cancer de prostate. En effet, le PSA peut être élevé en cas de cancer, mais également en cas d’hypertrophie bénigne de prostate (ou adénome de prostate), ou en cas d’inflammation de la prostate (après une rétention aiguë d’urines ou après des biopsies de prostate par exemple) ou de prostatite. Le PSA peut également diminué en cas de traitement par certains médicaments (inhibiteurs de la 5-alpha réductase).

 

DIAGNOSTIC

 

Diagnostic :

 

Il s’agit d’une augmentation bénigne du volume de la glande prostatique avec l’âge. Cette HBP peut être responsable d’un inconfort urinaire du fait de la position de la prostate : les lobes latéraux (droit et gauche) pouvant obstruer le canal de l’urètre, qui est le canal d’évacuation de l’urine à la sortie de la vessie.

 

A partir de 50 ans, environ 50% des hommes présentent des troubles urinaires en relation avec l’HBP, ce pourcentage augmente ensuite de 10% par an jusqu’à concerner 80% des hommes de 80 ans (1).

L’HBP peut aussi se manifester sous la forme d’un lobe médian : augmentation de volume de la prostate au niveau du col de la vessie.

 

L’HPB peut être responsable de différents signes urinaires :

 

Des signes d’obstruction :

  • difficultés à initier la miction
  • diminution de la force du jet (dysurie)
  • jet saccadé
  • gouttes retardataires
  • sensation de vidange incomplète de la vessie (Résidu Post-Mictionnel ou RPM).

 

Et/ou des signes d’irritation de la vessie :

besoins fréquents d’uriner le jour ou la nuit (pollakiurie nocturne), envies pressantes voire impérieuses d’uriner

Il n’existe pas de parallélisme entre les signes urinaires et le volume de la prostate.

 

Le score IPSS ou International Prostatic Score Symptom est un score rempli par les patients afin d’analyser les caractéristiques de la miction. Il peut être utile pour évaluer l’évolution de l’HBP ou l’efficacité des traitements.

 

Les complications de l’HPB :• Rétention aiguë d’urines : il s’agit d’une impossibilité d’uriner alors que la vessie est pleine, avec une douleur très intense au niveau du bas ventre. C’est une urgence urologique, nécessitant la mise en place d’une sonde urinaire afin de vider la vessie. 

• Rétention chronique d’Urines : il s’agit d’une vidange incomplète de la vessie . On parle de Résidu Post-Mictionnel (RPM). Il est le témoin d’une détérioration des capacités de contraction de la vessie du fait de l’obstacle prostatique, Infections urinaires, prostatites, Calculs de vessie, Insuffisance rénale pouvant nécessiter, à terme, une dialyse.

 

LES TRAITEMENTS

 

Les traitements :

 

En l’absence de signes urinaires, une simple surveillance est recommandée,

• En présence de signes urinaires, et en l’absence de complications, un traitement médical est recommandé.


3 types de médicaments peuvent être prescrits :
• alpha-bloquant : relaxation des fibres musculaires du col de la vessie
• inhibiteur de la 5-alpha réductase : diminution du volume prostatique

• extraits de plante (mécanisme d’action mal connu)

 

En cas de complications, ou en cas d’inefficacité du traitement

Il peut être de 2 types :

 

• Résection Endo-Urétrale de Prostate (REUP) : C’est une intervention chirurgicale réalisée sous anesthésie, par les voies naturelles (en passant par le canal de l’urètre), afin de réséquer l’adénome de la prostate qui obstrue le canal de l’urètre.

L’urologue utilise une anse qui permet de réaliser des copeaux à l’aide d’un courant électrique. Ces copeaux sont ensuite récupérés et analysés. Cette technique est, en général, réalisée pour des adénomes de volume modéré (<60g). Elle nécessite la mise en place d’une sonde urinaire en post-opératoire pendant quelques jours.


• Adénomectomie prostatique : C’est une intervention chirurgicale réalisée sous anesthésie, qui consiste à retirer l’adénome de la prostate en réalisant une incision au dessus du pubis puis une ouverture de la capsule prostatique. Cette intervention nécessite la mise en place en post-opératoire d’une sonde urinaire pendant quelques jours. Cette technique est habituellement indiquée pour des adénomes volumineux (>60g).

 

© 2019 - Tous droits réservés - Centre Lyonnais d'Urologie - Mentions légales - Crédits photos - Références - Urologues Lyon